N·O·U·X

au théâtre

L’AJAR a écrit sa première comédie pour le théâtre ! Lauréate d’une bourse TEXTES-en-SCÈNES 2018-2019, elle a créé N∙O∙U∙X [Never One, Usually X], pièce en trois épisodes. N·O·U·X, c’est une série télé au théâtre, la rencontre entre le dynamisme de l’écriture d’écran et l’intimité poétique de la scène. Après une lecture publique le 8 juin dernier à la Comédie de Genève, le collectif espère bientôt voir N·O·U·X naître sur les planches !

Vivre près des tilleuls

en russe

De retour de Moscou et Saint-Petersbourg, où elle a fait la connaissance du collectif de traduction de Vivre près des tilleuls (dirigé par la traductrice de Romain Gary en russe, who else…), l’AJAR se met à l’alphabet cyrillique. C’est la revue Inostrannaja literatura (4, 2019) qui a publié le texte dans son intégralité. Pour les moins russophones, il reste la parution originale chez Flammarion (2016), la reprise chez France Loisirs (2017), la traduction en allemand chez Lenos Verlag (2017) et l’édition de poche chez J’ai Lu (2018).

Les mystérieuses disparitions de Charles Benoît

Une fiction interactive signée AJAR

Un matin, le bibliothécaire Charles Benoît ne vient pas travailler. Plus aucune trace de lui, comme s’il n’avait jamais existé… Une espèce de jeu de piste numérique ? Un genre d’escape room ? Une drôle de création littéraire ? Ce récit interactif illustré par Bernard Reymond se joue des codes du livre et des outils numériques et propose une nouvelle expérience ludique. Rendez-vous à la Bibliothèque d’Yverdon-les-Bains pour commencer l’enquête! Dès le 22 février 2019.

Lectures Canap

Des auteur-e-s et leur livre dans votre salon!

Durant toute l’année 2019, l’AJAR organise des Lectures Canap en Suisse romande. Version francophone d’un concept alémanique (les Sofalesungen, créée en 2015 à Bâle), les Lectures Canap amènent un-e jeune auteur-e et son livre durant toute une soirée pour une lecture publique dans votre appartement. Prochaines lectures:  Gabriella Zalapì à La Chaux-de-Fonds (29.09.) et Gianna Molinari à Lausanne (27.10).

Agenda

Nos prochaines perfos et événements publics. Pour en savoir plus, rendez-vous sur la page Facebook de l’AJAR.

Ven. 16 & sam. 17 août 2019
15h00 et 17h30 (deux départs)

Sur les traces du mystérieux Charles Benoît

Balade cyclo-littéraire

Yverdon-les-Bains, 20ème éd. Jeux du Castrum
Inscriptions ici

Samedi 31 août 2019, 13h30

Balade autour de la poésie et du goût

Corgémont, Jura
Infos à venir

Du 20 au 23 septembre 2019

L’AJAR en Pologne, Varsovie

Dans le cadre du programme Culturescapes
Infos à venir

Quelques publications sur papier et en ligne

 

La der de 24 heures
Six portraits d’anonymes de la Fête des Vignerons (La présidente de l’ombre fait jaillir les couleurs de la Fête, L’apprentie forgeronne fait chanter le métal de la Fête, Il dit non à la Fête et passera l’été loin des gradins, Le conte veveysan de la bacchante et du journaliste, Dans l’ombre, le régisseur entretient l’esprit de la Fête et La jeune fille qui voulait être dans l’album de la Fête),  janvier-juin 2019

АЖАР Жить возле лип. Роман Эстер Монтандон
AJAR, Vivre près des tilleuls, roman d’Esther Montandon, traduit du français par H. Pozharsky, préface de Natalia Mavlevich, dans Inostrannaja literatura (Иностранная литература), 2019

Je pouvais faire ce que je voulais, personne ne me remarquait
Archipel, n°41, Lausanne, déc. 2018 (lire en PDF)

D’un caractère à l’autre
Le livret des dix mots 2018-2019, Semaine de la langue française et de la francophonie, sept. 2018 (lire en PDF)

Le monde selon l’AJAR
19 chroniques de fake news dans T, le magazine du Temps, entre septembre 2017 et mai 2018 (lire quelques unes ici, ici, iciici ou ici)

Quatre livres cultes que vous n’avez jamais lus
Décapage, Flammarion, n°58, hiver-printemps 2018 (lire en PDF)

L’angoisse de l’écran noir
À propos d’improvisation textuelle, dans Le Persil, Lausanne, n°144-145-146, déc. 2017 (lire en PDF)

L’AJAR c’est quoi ?
Bilingue, dans Das Narr. Das narrativistische Literaturmagazin, Bâle, n°22, avr. 2017 (lire en PDF)

Maison fragmentée
Dans Cousins de personne, Montréal, n°12, printemps 2017

What do you do ?
Traduit vers l’allemand par Gregor Szyndler, dans Literarischer Monat, Zurich, n°26, octobre 2016 (lire en PDF)

Astrid di Crollalanza © Flammarion

Activités

L’AJAR est un collectif littéraire qui rassemble actuellement 23 auteur-e-s de Suisse romande, âgé-e-s en moyenne de 30 ans. Le collectif, qui a vu le jour en janvier 2012 sous la forme d‘une association à but non lucratif, pratique l’écriture collaborative et défend une approche professionnelle de sa discipline.

L’AJAR crée des performances (lectures dynamiques à une ou plusieurs voix, intégrant musique et projection vidéo), publie des textes sur différents supports, anime des ateliers d’écriture et met sur pied des projets qui ont pour but d’ouvrir la littérature aux autres arts et de la sortir de l’objet-livre.

L’AJAR a donné plus d’une centaine d’interventions publiques (dans toute la Suisse mais aussi en Europe, au Québec et aux Etats-Unis) : grands rendez-vous littéraires, événements en librairies et bibliothèques, ou autres manifestations, sur invitation ou à son initiative. Toujours dans la perspective d’explorer les potentialités de la création littéraire en groupe, et avec la volonté d’interroger le statut de l’auteur-e, l’AJAR a fait paraître un roman collectif, Vivre près des tilleuls.

L’AJAR est ouverte à toute proposition, manifestation publique ou privée. N’hésitez pas à nous contacter.

L’AJAR n’a pas d’équivalent. C’est un hapax. »

L’Hebdo, février 2016

Rapports d’activités

2018201720162015201420132012

Ateliers

L’écriture collective vous intrigue? Vous souhaitez inviter l’AJAR et partager avec elle un moment de création?

Ça tombe bien, nous avons plein d’ateliers à vous proposer. Pour les découvrir, téléchargez le dossier de présentation ci-dessous ou contactez-nous directement (mais lisez quand même le dossier avant) à l’adresse info@collectif-ajar.com.

Membres

En 2019, l’AJAR est composée d’Arthur Brügger, Joanne Chassot, Guy Chevalley, Clémentine Glerum, Élodie Glerum, Julie Guinand, Danica Hanz, Nicolas Lambert, Julie Mayoraz, Sébastien Meier, Bruno Pellegrino, Mélody Pralong, Manon Reith, Matthieu Ruf, Hugo Saint-Amant, Kathinka Salzmann, Noémi Schaub, Lydia Schenk, Aude Seigne, Anne-Sophie Subilia, Daniel Vuataz, Fanny Wobmann et Vincent Yersin.

L’AJAR pense que tout a déjà été dit. Du coup elle n’a aucune raison d’avoir peur. L’AJAR pense que les dictionnaires sont révolus. C’est pourquoi, si vous trouverez des fautes, ne nous en notifié pas. L’AJAR produit des textes, mais pas de para-métatextes. L’AJAR n’a jamais inventé personne. Et personne ne l’a jamais inventée. L’AJAR est presque sûre d’être immortelle. L’AJAR ne croit absolument pas à l’idée de collectif ; elle en est un par pure provocation.

L’AJAR n’est jamais au complet. C’est pourquoi elle est complémentaire. L’AJAR a un goût prononcé pour ce qui n’existe pas. La langue française, par exemple. L’AJAR passe la panosse et nettoie ses catelles. Même si elle trouve ça tanant en maudit. L’AJAR a tendance à avoir étudié les lettres. L’AJAR est super contente de son nom. L’AJAR nie l’existence d’un français standard. Le monde n’est pas seulement le nom d’un journal. L’AJAR aime toutes les parlures, tabarnac ! L’AJAR pétune au clair de lune, et se dore les mirettes au soleil. L’AJAR est assez féministe. En tout cas comparé à l’Académie française.

L’AJAR est utile aux peuples. Elle confisque leur opium. L’AJAR a un ego collectif. Car les petits peus font les gros peus. L’AJAR est unique et indivisible. Même si des factions séditieuses ne sont pas à exclure. L’AJAR n’est pas despotique. Elle est plus maligne que ça. L’AJAR ne regarde jamais en arrière.

L’AJAR voyage. L’AJAR est polyglotte. Dans toutes les langues. L’AJAR est potache, mais elle ne crache pas dans la soupe. L’AJAR nomme les étoiles et cherche du regard les satellites. Les pieds sur terre et la tête dans la neige. L’AJAR ne parle pas de ses sentiments. Elle préfère extrapoler ceux des autres. L’AJAR possède ses propres trophées de chasse. Au-dessus de son lit, il y a des pives, des agrumes, de la poussière soulevée, des tranches d’espadon, de belles époques, des ombres, des fontaines, des percussions, du papier mâché, des lettres de motivation, des frontières ouvertes et même des atlas, ramenés de dérives à l’autre bout de l’occident. L’AJAR ne perd jamais une occasion de se taire.

Catalogue

En librairie

En vente sur les sites des éditeurs

Vivre près des tilleuls
“par Esther Montandon”

 2016, Flammarion

Vivre près des tilleuls
“par Esther Montandon”

2018, J’ai Lu (format poche)

Unter diesen Linden
“von Esther Montandon”

2017,  Lenos (traduction)

À commander auprès de l’AJAR

Non, l’AJAR n’a pas écrit qu’un seul livre! Elle a aussi confectionné de petits objets littéraires qui, quand ils ne sont pas en rupture de stock, sont à commander par mail à: info[a]collectif-ajar.com et à régler par virement pour: Association AJAR, Chemin de Vers 11, 1228 Plan-les-Ouates.
Banque Alternative, IBAN: CH91 0839 0032 8997 1000 1

Le monde autour
(éd. Paulette, 2014)

CHF 17,00

Moins de deux mois. C’est le temps qu’il a fallu aux 280 exemplaires du leporello topographique et poétique de l’AJAR pour trouver preneurs ! En avril 2014, les éditions Paulette réimpriment Le Monde autour au format livre de poche. Retrouvez, dans une nouvelle mise en page, les 18 textes du leporello original de l’AJAR, toutes les écolines de Matthias Brügger, ainsi que deux textes inédits.

Calendrier de l’après (2015)

CHF 12,00

Le collectif AJAR a présenté en décembre 2015, en exclusivité mondiale, son Calendrier de l’après. Un objet graphique et littéraire indispensable, un cadeau de Noël idéal qui tient chaud l’hiver, une création de dix-sept jeunes auteur.e.s Disponible en version blanche ou noire, avec plein de portes à ouvrir…

Les exquises définitions de l’AJAR
(1 coffret de 6 cartes, 2012)

CHF 10,00

En août 2012, l’AJAR a composé à la main six cartes postales sur les presses artisanales de l’imprimerie du Cadratin, à Vevey. Elles contiennent des cadavres exquis écrits collectivement.

La Moquette

Rupture de stock

Petite gazette du Salon du Livre de Genève : à l’invitation de l’Atelier Le Cadratin, l’AJAR a imaginé pour le Salon international du livre et de la presse de Genève 2014 un journal éphémère. Intitulée La Moquette, en référence aux célèbres allées dudit salon, cette petite feuille volante a vu cinq éditions, une par jour. Le principe ? L’écrire et l’imprimer au salon même ! Et pour son contenu, changer systématiquement de principe d’écriture collective (texte bloc – haïku – liste – texte de titres – j’ai vu). Enfin, la dernière page accueillait chaque jour un invité qui se pliait à l’exercice : Isabelle Falconnier, Heike Fiedler, Quentin Mouron, Aude Seigne & Sébastien Meier, enfin Daniel de Roulet ont joué le jeu.

En cinq jours, l’AJAR a pu distribuer environ 1500 Moquette aux visiteurs du salon, dont quelques personnalités bien sûr, de Philippe Geluck à Anne Cuneo, en passant par Josef  Zisyadis et Alain Morisod.

Le monde autour (leporello)

Rupture de stock

En 1913 paraissait La prose du Transsibérien et de la petite Jehanne de France, de Blaise Cendrars et Sonia Delaunay. Cent ans plus tard, en écho à ce texte avant-gardiste, l’AJAR publie un leporello, d’inspiration ferroviaire et entrouvert sur le monde. Dix-huit fictions lapidaires, dix-huit voyages en train dans l’univers de l’AJAR, mis en lumière par les aquarelles de Mathias Brügger.

Ce leporello a pris part à l’exposition « Le Premier Livre Simultané », consacrée à la création de Cendrars et Delaunay (commissariat de Christine Le Quellec Cottier), et présentée à la Bibliothèque nationale suisse, à Berne, du 19 octobre au 16 novembre 2013, en partenariat avec le CEBC (Centre d’Etudes Blaise Cendrars).

L’AJAR MAG

Gratuit

Dans le cadre de la thématique annuelle « HumourS » des Bibliothèques Municipales de la ville de Genève, l’AJAR a concocté une publication parodique sur le thème, qui prend la forme d’un magazine. Dans l’AJAR MAG, le collectif tente une synthèse des ressorts comiques en une seule métablague, passe au crible les jeux de mots fétiches de ses parents, se demande si l’humour est vraiment le propre de l’être humain, imagine le spleen d’un ingénieur du son spécialisé ès montages de rires enregistrés, et va même jusqu’à réduire la définition de l’humour à sa substantifique moelle.

Grands Aveux

Rupture de stock

En plein milieu du Salon international du livre et de la presse de Genève, l’AJAR a écrit et imprimé un petit recueil de micro-nouvelles. Fraîchement écrits quotidiennement, les textes s’inspirent d’odieux petits secrets à connotation littéraire donnés par les visiteurs anonymes qui ont croisé notre route dans les allées du Salon. Ensuite, les copains et les copines du Cadratin (Atelier typographique) ont composé le tout à la main, à l’ancienne, sur place. Ca sentait l’encre et le vieux papier. Chacun des cinq jours du Salon a vu la parution d’un chapitre formé de six micro-nouvelles. Le cinquième jour est arrivé la jaquette qui a fait de « Grands aveux – micro-nouvelles » un livre à part entière. Le tout a été distribué quotidiennement dans la grande foire du livre et peut maintenant être acquis en nous contactant.

Being AJAR

Rupture de stock

À l’occasion de notre lecture publique à l’Alliance Française de Washington pour le festival de la francophonie 2014, l’AJAR vous a mitonné un petit livret avec quelques textes. Il y a beaucoup de français et un petit peu d’anglais. Parmi les textes, découvrez pourquoi « Why Switzerland is not Sweden » (ou Swaziland ou autre chose) et quelques histoires autour du chocolat (Chocolate Stories) où nos membres ont donné libre cours à leur imagination.

« Oh Françoise, may I get more of that delicious foie gras à la Française ? I know those amuse-bouches are ridiculously expensive, and so Ancien Régime, but as an amateur my amour propre can’t resist that appetence. »

Pour le festival de la francophonie, l’AJAR s’est penchée sur la question de l’identité : sur quoi se fonde le sentiment d’être suisse (ou pas) ? Qu’est-ce qui nous rapproche ou nous éloigne des autres pays ? Qu’est-ce que nous avons à dire, en tant que collectif artistique en représentation aux Etats-Unis ? L’AJAR oscille constamment entre tradition et innovation, entre révérence aux anciens (les Cendrars, Bouvier, Bille, Gary…) et volonté de questionner la notion d’auteur, de la secouer, de l’éclater. Les textes de ce livret explorent ces questions sans les dire, par détours, par jeux, par fiction.

Contact

AJAR C/O Guy Chevalley
Chemin de Vers 11
1228 Plan-les-Ouates

info[a]collectif-ajar.com

© 2016-2019, AJAR | Website : Roxanne Borloz

Contact

AJAR C/O Guy Chevalley
Chemin de Vers 11
1228 Plan-les-Ouates

info[a]collectif-ajar.com

© 2016-2019, AJAR
Website : Roxanne Borloz